Centre Hospitalier Henri Mondor d'Aurillac

Centre Hospitalier Henri Mondor d'Aurillac

Centre Hospitalier Henri Mondor d'Aurillac

Vous êtes dans : Accueil > Actualités > L'Accident Vasculaire Cérébral (AVC) traité au CH d'Aurillac

L'Accident Vasculaire Cérébral (AVC) traité au CH d'Aurillac

Un des axes prioritaires du Projet Régional de Santé est la structuration de la filière neurovasculaire. Le projet régional de téléAVC qui a été baptisé TELEMAAC (Télémédecine Auvergne Accidents Cérébraux) a pour objectif de compenser les problèmes de démographie médicale, en particulier concernant les neurologues, et de permettre une meilleure prise en charge des patients victimes d’AVC admis dans le service d’urgences du Centre Hospitalier Henri Mondor d’AURILLAC dans les premières heures suivant l’apparition des symptômes.

L'Accident Vasculaire Cérébral traité au CH d'Aurillac

Le délai entre l’apparition des signes cliniques et la réalisation de l’acte est inférieur à 4h30, donc, chaque minute compte !

La reconnaissance des signes de l’AVC :

  • Visage paralysé
  • Impossibilité de bouger
  • Troubles de la parole
  • Eviter le pire en composant le 15

Consultez la Vidéo VITE : https://vimeo.com/51736157

Les acteurs :

Les participants au projet sont le CHU de Clermont-Ferrand, le Centre hospitalier Henri Mondor d’Aurillac et le Groupement de Coopération de Santé SIMPA, tant par la mise à disposition de la plateforme régionale de télémédecine, que par l’achat de matériel de télémédecine au travers du groupement de commande constitué.

Objectifs :

A l'initiative du Dr Guillaume Larroumets , médecin urgentiste du Ch d'Aurillac, ce projet a pour objectifs de :

- Prendre en charge tout patient victime ou suspect d’AVC ;
- Réduire les délais entre les premiers symptômes et la prise en charge adaptée ;
- Augmenter le taux de thrombolyse (désagréger par médicaments les caillots sanguins) chez les patients éligibles ;
- Mieux coordonner l’intervention des professionnels aux interfaces entre établissements de soins et ville, domicile ou secteur médico-social ;
- Définir une organisation spécifique pour la prise en charge des AVC de l’enfant ;
- Améliorer les pratiques professionnelles ;
- Améliorer l’information et la formation des professionnels.

Prise en charge au Ch d'Aurillac :

 

L’AVC ischémique peut actuellement bénéficier d’un traitement fibrinolytique qui a pour but de casser le caillot obstruant l’artère cérébrale. Toutefois, ce traitement ne peut être administré en toute sécurité pour le patient que dans des indications bien précises.

En premier lieu, une fibrinolyse ne peut être envisagée que si le délai entre l’apparition des signes cliniques et la réalisation de l’acte est inférieur à 4h30, donc, chaque minute compte . D’autre part, une fibrinolyse ne peut être normalement réalisée que par un neurologue dans une Unité Neuro-Vasculaire (UNV), c'est ainsi que le téléAVC permet de réaliser cet acte au Centre hospitalier d'Aurillac, sous la houlette d'un neurologue du CHU de Clermont-Ferrand.

En effet, Au sein de l’unité neurovasculaire du CHU de Clermont-Ferrand, une salle de télémédecine est équipée d’un PC expert double écran, d’un système audio anti-écho, d’une caméra IP fixe et d’un casque micro.
Au centre hospitalier d’Aurillac, une salle du service des urgences est équipée d’une caméra IP, d’un PC simple écran et d’une télévision, d’un micro col de cygne, d’enceintes murales et d’un système audio anti-écho.

 

Partager cette page sur