Centre Hospitalier Henri Mondor d'Aurillac

Centre Hospitalier Henri Mondor d'Aurillac

Centre Hospitalier Henri Mondor d'Aurillac

Vous êtes dans : Accueil > Infos / Actu > FIN DU RÉGIME D’EXCEPTION CRÉÉ POUR LUTTER CONTRE L’ÉPIDEMIE COVID-19

FIN DU RÉGIME D’EXCEPTION CRÉÉ POUR LUTTER CONTRE L’ÉPIDEMIE COVID-19

SERVICES HOSPITALIERS

Fin de la présentation d’un passe sanitaire  (test négatif de moins de 24h, justificatif de statut vaccinal ou certification de rétablissement ou de contre-indication) à l’entrée des établissements hospitaliers  pour les patients, accompagnants ou visiteurs.

Conformément à la règlementation et s’appuyant sur la situation sanitaire actuelle qui reste marquée par une circulation épidémique, la Direction décide de m aintenir l’obligation du port du masque de protection pour :

  • tous  les professionnels médicaux, soignants, médico-techniques, administratifs, techniques et logistiques (y compris SSIAD et HAD),
  • toutes les personnes de plus de 6 ans : patients, visiteurs et accompagnants.

SERVICES MÉDICO-SOCIAUX  (USLD / EHPAD / MAS)

Fin de la présentation d’un passe sanitaire  (test négatif de moins de 24h, justificatif de statut vaccinal ou certification de rétablissement ou de contre-indication) à l’entrée des établissements médico-sociaux  pour les résidents et visiteurs.

Compte tenu du niveau élevé de circulation du virus à l’heure actuelle, de la grande fragilité des personnes accueillies et conformément à la règlementation, la Direction décide de m aintenir l’obligation du port du masque de protection pour : 

  • tous  les professionnels médicaux, soignants, médico-techniques, administratifs, techniques et logistiques,
  • les résidents et visiteurs de plus de 6 ans : en intérieur, dans les espaces communs et toutes les activités collectives.

Le masque n’est cependant pas obligatoire dans le cadre privé, familial ou social, des résidents dans leur chambre. Les visiteurs peuvent ne pas porter de masque dans la chambre du résident s’ils ont bénéficié d’un schéma vaccinal complet et à condition de respecter les autres mesures barrières. En chambre double, l’accord de l’autre résident est requis pour permettre cet allègement.

 

Il est important de continuer à respecter l’ensemble des gestes barrières (hygiène des mains, aération des locaux…).

Partager cette page sur