Centre Hospitalier Henri Mondor d'Aurillac

Centre Hospitalier Henri Mondor d'Aurillac

Centre Hospitalier Henri Mondor d'Aurillac

Vous êtes dans : Accueil > Patients et grand public > Présentation des services > Pôle d'Addictologie et de Médecine d'Urgence > Activités de médecine d'urgence

Activités de médecine d'urgence

Dans ce domaine d'activité, le pôle a pour mission d’assurer la prise en charge optimale des urgences sur le territoire du Cantal.

 

Pour accomplir ses missions le pôle est organisé en unité fonctionnelles :
• SAMU du Cantal
• SMUR d'Aurillac et de Mauriac
• Unité Médicale de Secours en Montagne (UMSM)
• Unité de Médecine de Catastrophe (UMC)
• Service d'Accueil des Urgences (SAU départemental)
• Unité d'hospitalisation de courte durée (UHCD)
• Permanence d'Accès aux Soins de Santé (PASS)
• Cellule d'Urgence Médico-Psychologique (CUMP)

Le pôle possède aussi une importante activité d'enseignement à travers le Centre d'Enseignement des soins d'Urgences (CESU 15).

 

 

Le SAMU du Cantal

Le SAMU du Cantal est dirigé par le Dr Laurent CAUMON et placé sous la responsabilité du Dr Sébastien DUFRAISE .

Ce service coordonne la médecine d'urgence sur l'ensemble du territoire départemental. 25 000 dossiers de régulation médicale ont été ouverts en 2011. Il assure 24 heures sur 24 la veille du numéro de téléphone de l'urgence : le 15 .

Il comporte un centre de réception et de régulation des appels (CRRA) chargé :
• D’assurer une écoute médicale permanente par la veille du numéro d'urgence 15.
• De déterminer et déclencher la réponse la mieux adaptée à la nature des appels.
• De s’assurer de la disponibilité des moyens d’hospitalisation adaptés à l’état du patient.
• D’organiser le cas échéant le transport vers un établissement de soins en faisant appel aux sapeurs-pompiers ou à une entreprise privée de transport sanitaire.
• De veiller à l’admission du patient.

Le médecin régulateur du SAMU est chargé du bon déroulement des missions définies ci-dessus. Il a autorité pour l'ensemble des missions relevant de l'aide médicale urgente. A cet effet, le médecin régulateur départemental dispose et coordonne l’ensemble des moyens mis en œuvre dans le cadre de l’aide médicale urgente, mobilise l’ensemble des ressources disponibles (médecins généralistes, SMUR, ambulances) et, si besoin, sollicite auprès du SDIS ses moyens en vue d’apporter la réponse la plus appropriée à l’état du patient et de veiller à ce que les soins nécessaires lui soient effectivement délivrés.

En cas de pathologie grave nécessitant une médicalisation rapide, le SAMU fait immédiatement intervenir le Service Mobile d’Urgence et de Réanimation (SMUR) pour les secteurs situés au delà de 30 minutes d'un SMUR, il s'appuie sur des médecins correspondants SAMU formés à ce type de prise en charge.

Le SAMU est un service à vocation départementale. Il participe à ce titre aux actions de prévision (élaboration et mise en œuvre des plans de secours ORSEC) et de conseil en matière de secours et de soins d'urgence auprès des populations.

Le SAMU et l'ensemble du pôle travaillent en coopération avec les sapeurs-pompiers pour le secours à personnes, avec les transporteurs sanitaires privés pour le transport des malades et avec les associations de secourisme lors de poste de secours.

Le SAMU a développé une importante collaboration avec les associations de permanence des soins ambulatoires (médecins généralistes de garde) en accueillant dans ses locaux, la régulation de la garde de médecine générale. Ainsi, en période de garde, où que se situe le patient dans le département, en composant le numéro de téléphone de son médecin traitant, il a accès à un médecin régulateur pour sa prise en charge : conseil médical, prescription téléphonique, consultations ou visite médicale sur place par le médecin de secteur, selon le cas.

 

 

Les Services Mobiles d'Urgence et de Réanimation (SMUR)

Les SMUR  ont pour mission d'apporter 24 heures sur 24, sur décision du médecin régulateur, en tous lieux et sur l'ensemble du territoire départemental, la médicalisation des interventions et le transport sanitaire qui l’accompagne auprès des patients dont l'état nécessite une surveillance et/ou des soins médicaux d'urgence et de réanimation. Les SMUR assurent également les transports des patients nécessitants des soins de réanimation constants entre les hôpitaux du Cantal, de la région voire dans les régions voisines. Il existe 3 SMUR dans le département, basés dans les hôpitaux d'Aurillac, de Saint-Flour et de Mauriac.

Le SMUR du Centre Hospitalier d'Aurillac, placé sous la responsabilité du Dr Sébastien DUFRAISE a réalisé 2 400 interventions en 2012,

Pour remplir leurs missions, les SMUR disposent de personnels spécialisés en médecine d'urgence (médecin, infirmier, ambulancier et pilote) qui interviennent au moyen de véhicules sanitaires médicalisés de transport terrestre (Ambulance de Réanimation ou Véhicule Médical de Liaison) ou aérien (Hélicoptère du SAMU).

 

 

 

L'Unité Médicale de Secours en Montagne

L'Unité Médicale de Secours en Montagne (UMSM) , placée sous la responsabilité du Dr Mourad CHOUAKI, regroupe des médecins urgentistes et des infirmiers spécialisés en médecine de montagne et entrainés aux techniques du secours en milieu périlleux. Cette unité est mobilisée par le SAMU pour assurer la prise en charge médicale des blessés et malades en zones d'accès difficiles et en milieu périlleux.

Le Dr Guillaume LARROUMETS est chargé de la gestion du matériel spécifique de cette unité et du programme d'entrainement.

Cette équipe intervient sur décision du SAMU auprès des secouristes spécialisés (Peloton de Gendarmerie de Montagne ou Groupe de Recherche et d'Intervention en Milieu Périlleux des Sapeurs-Pompiers) pour apporter une prise en charge d'urgence et de réanimation au plus prêt de la victime quel que soit l'endroit où elle se trouve.

Cette unité est aussi chargée de la mise en oeuvre de l'antenne saisonnière de médecine d'urgence de la station de sport d'hiver du Lioran qui a accueilli plus de 1200 blessés sur la saison 2011-2012.

 

L'Unité de Médecine de Catastrophe

L'Unité de Médecine de Catastrophe (UMC),  placée sous la responsabilité du Dr Christelle DEJOU, assure la gestion de médicaments et matériels destinés à être mobilisés en cas de catastrophe ou d'événement impliquant de nombreuses victimes.

Cette unité assure aussi la gestion des équipements destinés à intervenir en situation de risque nucléaire, radiologique, biologique, chimique ou explosif.

Des exercices réguliers, organisés par le Préfet, permettent de tester ces équipements.

 

 

La Cellule d'Urgence Médico-Psychologique.

La Cellule d'Urgence Médico-Psychologique du Cantal , placée sous la responsabilité du Dr Marc COURTIAL, assure la prise en charge des personnes impliquées dans un événement catastrophique, une situation ou un accident pouvant potentiellement être générateur d'un psychotraumatisme.

Monsieur Ludwig MICHAEL est le psychologue référent de la CUMP, les personnels de la CUMP sont issus des secteurs de psychiatrie adulte et infanto-juvéniles, placés sous la coordination de Monsieur Christophe GODBARGE, cadre de santé.

L'intervention de la CUMP est déclenchée par le Médecin régulateur du SAMU, en cas de nécessité ou sur demande des autorités départementales.

 

Le Centre d'Enseignement de Soins d'Urgences

 

Le Centre d'Enseignement de Soins d'Urgences (CESU 15) , dirigé par le Dr Laurent CAUMON, assisté de Monsieur Fabrice MERCIER, enseignant CESU, assure l'enseignement des gestes et des soins d'urgence à tous les professionnels de santé du département mais aussi aux pisteurs secouristes du Lioran, aux Gendarmes du Peloton de Montagne de Murat et aux ambulanciers privés du département. Ils disposent de 3 antennes situées au Centre Hospitalier d'Aurillac, de Mauriac et de Saint-Flour.

Le CESU travaille en étroite collaboration avec les associations de secouristes : Union départementale des Sapeurs-pompiers du Cantal, Association Départementale de Protection Civile, Croix-Rouge Française.

500 personnes ont bénéficié d'une formation diplômante en 2012.

En savoir plus sur le CESU, cliquez ici.

 

Le Service d'Accueil des Urgences

 

Le Service d'Accueil des Urgences, à vocation départementale, a pour fonctions l’accueil, la prise en charge médicale et l’orientation des malades et des blessés après la réalisation des soins urgents vers les services adaptés à leurs maladies ou blessures.

Ce service, placé sous la responsabilité du Dr Thierry CUETO, accueille directement les urgences du sud ouest du département, de l'arrondissement d'Aurillac mais aussi les urgences des autres sceteurs du département qui nécessitent un plateau technique et des compétences disponibles au Centre Hospitalier Henri Mondor d'Aurillac. Le service d'accueil des urgences accueille également les urgences des zones limitrophes des départements de l'Aveyron, de la Corrèze, de la Lozère et du Lot.

En 2013, 24 313 patients ont été accueillis, pris en charge et orientés par le SAU.

 Le SAU, assure également l'évaluation sociale des patients le nécessitant dans le cadre d'une prise en charge globale des besoins du patient. Madame Hélène TROUPEL, assistante sociale assure l'évaluation et la prise en charge sociale des patients accueillis au SAU qui le nécessitent.

Pour les patients âgés accueillis en urgence, la prise en charge se fait en liaison avec le pôle de gériatrie dans le cadre de l'unité de Médecine aigue gériatrique.  

 

L'Unité d'Hospitalisation de Courte Durée

L'Unité d'Hospitalisation de Courte Durée (l'UHCD),  placée sous la responsabilité du Dr Thierry CUETO,  est une unité d'hospitalisation dépendante du service d'accueil des urgences destinée à hospitaliser des patients nécessitant une surveillance et des soins rapprochés avant soit leur sortie ou leur orientation vers un autre service.

L'UHCD a accueilli en 2013, 1 515 patients pour un séjour, le plus souvent, de moins de 24 heures (17 heures en moyenne).

 

La Permanence d'Accès aux Soins de Santé

La Permanence d'Accès aux Soins de Santé (PASS),  placée sous la responsabilité du Dr Valérie COUTURIER, a pour mission d'assurer la prise en charge globale (médicale et sociale) des patients privés de droits sociaux et nécessitants des soins.

164 patients ont été pris en charge, dans ce cadre, en 2011.

En savoir plus sur la Permanence d’Accès aux Soins de Santé (PASS) :  Plaquette_PASS (pdf - 79,27 ko)

Partager cette page sur